Dans son objectif de développer les relations franco-allemandes, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) ne se contente pas de subventionner des projets. En coopération avec ses partenaires, il participe également à l’organisation d’événements culturels franco-allemands permettant aux jeunes de France et d’Allemagne de se rencontrer et de découvrir la culture franco-allemande. L’OFAJ coopère avec, entre autres, des institutions, des associations, des entreprises, des régions, des personnalités pour proposer aux jeunes des activités et des manifestations autour de thématiques culturelles variées. cinéma, danse, science, théâtre, etc. Les projets dans lesquels l’OFAJ est impliqué sont nombreux. En voici quelques exemples :

 

Résidence franco-allemande et événement hip-hop à l’occasion du trentième anniversaire du jumelage Paris-Berlin !

Le 2 septembre 2017, l’OFAJ a fêté avec succès les 30 ans du jumelage Paris-Berlin en coopération avec l’association Ghetto Style movement de Roubaix et l’association berlinoise Street dance Connection en présentant une palette diversifiée de la culture urbaine parisienne et berlinoise.

Pendant une semaine, des jeunes talents de la scène hip-hop venus de France et d’Allemagne ont mis en scène le 31 août un spectacle 100 % freestyle à La Place, haut lieu parisien dédié au hip-hop. Grâce à cette forme d’expression artistique, les danseuses et danseurs ont présenté la rue sur scène à travers une variété de performances évoquant le football, la boxe et le chant sur le thème Fluidifions la Street.

Le samedi 2 septembre a eu lieu le Fusion Concept World Final au Cirque d’hiver, où de nombreux artistes du monde entier ont démontré leur talent et se sont livrés à des battles que même les célèbres membres du jury ont eu du mal à départager, face à un public conquis.

Veuillez trouver plus d'infomation ici et ici.

Educ’Arte

Arte France a développé le service numérique Educ’ARTE à destination du monde éducatif. Ce service, accessible via un site Internet (www.educarte.fr) (https://educ.arte.tv/) permet aux enseignantes ou enseignants et élèves scolarisés des établissements ayant souscrit un abonnement annuel d’avoir accès à des vidéos à la demande, à un catalogue d’environ 500 programmes et œuvres audiovisuels en français et en allemand et en version pour sourdes ou sourds et malentendantes ou audiodescription le cas échéant, accessibles en streaming et/ou en téléchargement temporaire.

Les vidéos sont choisies selon des critères pédagogiques pour permettre une utilisation dans le cadre scolaire (en classe, au CDI), mais également au domicile de l’enseignante ou l'enseignant ou de l’élève.

La didactisation de ce matériel audiovisuel pour les cours d’allemand en France et les cours de français en Allemagne constitue un élément du partenariat entre l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et Educ’Arte. À travers la mise en place des modules d’apprentissage collaboratif Inter@actions, l’OFAJ enrichit un certain nombre de vidéos proposées sur la plateforme Educ’Arte par des activités interactives franco-allemandes.

Ces activités Inter@ctions s’inscrivent dans le dispositif Tele-Tandem® de l’OFAJ. Tele-Tandem® favorise le travail sur projet avec les TICE et soutient les partenariats scolaires franco-allemands. Les activités proposées autour des vidéos Educ’Arte ont pour objectif d’amener les élèves à travailler en tandem franco-allemand lors d’activités synchrones ou asynchrones. Ainsi, elles et ils mettent en pratique leurs compétences de communication, font des expériences interculturelles et élargissent leurs compétences numériques. Ce travail interactif entre élèves français et allemands a lieu sur la plaTTform.e Tele-Tandem®, la plateforme d’apprentissage collaboratif de l’OFAJ.

La combinaison des ressources audiovisuelles d’Educ’Arte avec la découverte du monde franco-allemand numérique de Tele-Tandem® permettra aux enseignantes ou enseignants de donner une nouvelle dimension à leur cours en amenant leurs élèves à coopérer avec les partenaires du pays voisin tout au long de l’année !

Websérie de culture pop, de sciences et de science-fiction

Demain peut-être  est une websérie composée de 6 épisodes de 6 minutes, produite par String Theory et diffusée sur Arte Future. Animée par 2 jeunes Youtubeurs de France et d’Allemagne, Charlie Danger et Phil Hauser, elle traite de la culture pop, des sciences et de la science-fiction. Le présentateur de Demain peut-être est un Youtubeur qui, comme les spectatrices ou spectateurs, est fasciné par les « mondes pas réels » de la fiction. Sa curiosité le porte à comprendre et à expliquer au public ce qui fait que, scientifiquement, ils n’existent pas encore et à quelles conditions, demain, de telles utopies pourraient être possibles. Sur un ton léger et optimiste, ces immersions dans la culture pop sont le prétexte à une véritable réflexion scientifique. L’avant-première suivie d’une discussion avec les Youtubeurs et d’un cocktail offert par l’OFAJ, s’est déroulée le jeudi 15 juin 2017 aux Grands Voisins à Paris. En soutenant cette websérie, l’OFAJ a l’ambition de promouvoir l’accessibilité aux sciences, à l’ingénierie et au numérique.

Plus d'information ici.

Le Carnet bleu. Projet interdisciplinaire franco-allemand de sensibilisation à l’environnement et à la citoyenneté, à l’interculturel et à la mobilité.

Dans le cadre de la coopération avec la Ville de Lille et le Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) du Nord, consacrée au développement urbain et à la qualité du cadre de vie, le Goethe-Institut Lille a poursuivi l’action « Le Carnet bleu » engagée en 2013, avec le soutien du conseil régional Hauts-de-France dans le cadre de la coopération franco-allemande.

Pour la troisième année consécutive, des élèves de 2de du lycée Pasteur de Lille et de la 12. Klasse de la Lise-Meitner-Gesamtschule Köln-Porz ont réalisé un « Carnet bleu » visible sur la plateforme numérique S-PASS Territoires du CAUE du Nord. La thématique de l’eau a été étendue au développement urbain durable et aux transformations structurelles.

À partir de l’étude des rives de la Haute-Deûle – le quartier d’EuraTechnologies, ancien site de l’industrie textile, pour le lycée Pasteur, et de l’Euroforum Köln Nord, Mühlheimer Hafen, ancienne friche industrielle de l’usine de fabrication de moteurs Klöckner Humboldt Deutz (KHD) pour la Lise-Meitner-Gesamtschule, les élèves ont réalisé des travaux d’observation, d’analyses, de recherches et de rédaction pour constituer le corpus des « Carnets bleus » respectifs.

Pour la première fois, l’échange s’est déroulé durant une semaine du 25 au 29 avril 2016, réparti dans chacune des villes partenaires, à Cologne et à Lille. Ce format de rencontre, avec un trajet Cologne-Lille en commun a permis aux élèves de mieux se connaître et de vivre intensément une semaine de découvertes et de productions communes. L’OFAJ soutient de nombreux projets permettant au jeune public de s’intéresser aux questions du développement durable et de la protection de l’environnement.

 Plus d'information ici.

Starke Stücke

Depuis 1994, le festival  Starke Stücke  présente à un jeune public une offre théâtrale des plus variées et un espace de dialogue interculturel. Ce festival se déroule dans des lieux très divers comme des maisons de quartier, des Maisons des jeunes et de la culture (MJC), des établissements scolaires et des théâtres. En 2009, le festival a été placé sous l’égide de KulturRegion FrankfurtRheinMain, coorganisateur.

Le théâtre, comme d’autres disciplines, permet de faire tomber les barrières et de jeter des ponts entre des cultures différentes. Il ouvre également les portes à d’autres formes artistiques comme la danse, la musique, la littérature et les arts plastiques dans lesquelles la langue est un moyen d’expression parmi d’autres. À travers ce projet, l’OFAJ souhaite favoriser le dialogue entre jeunes Françaises ou Français et jeunes Allemandes ou Allemands et susciter l’intérêt ainsi que le plaisir de travailler sur des pièces et sur l’écriture dramaturgique.

En 2017, le festival de théâtre pour enfants Starke Stücke  de Francfort-sur-le-Main (Hesse) a accueilli la compagnie Vélo Théâtre d’Apt (Vaucluse) pour le spectacle magique « La grenouille au fond du puits croit que le ciel est rond » en français. La représentation du 3 mars au Gallus Theater a remporté un franc succès devant un public venu nombreux. En parallèle, lors d’un échange franco-allemand, des ateliers d’expression théâtrale ont été proposés à des collégiens de Kingersheim (Haut-Rhin) et de Francfort-sur-le-Main en coopération avec le Festival Momix

Comme l’a souligné Béatrice Angrand, secrétaire générale de l’OFAJ, le théâtre favorise le dialogue interculturel ! En cette année 2017 où la France était invitée d’honneur de la foire du Livre de Francfort, Franck Ristori, consul général adjoint, est revenu sur l’importance de promouvoir la langue française et de mettre en valeur les savoir-faire et la capacité d’innover des industries culturelles françaises à partir de l’écrit. Toutes les participantes ou tous les participants ont livré un plaidoyer pour la diversité culturelle.

 Veuillez trouver plus d'infomation ici et ici. 

Magazine pour la jeunesse Extra

Lancé en 2004, le magazine trilingue pour la jeunesse Extra  est réalisé par une dizaine de journalistes en herbe, lycéennes ou lycéens ou étudiantes ou étudiants qui se réunissent à Metz, Sarrebruck ou Esch-sur-Alzet pour travailler à la rédaction d’articles sur l’actualité régionale et culturelle de la Grande Région Saar-Lor-Lux. Environnement, sorties culturelles, politique… Les thèmes abordés sont variés pour ce magazine publié quatre fois par an en complément du samedi des quotidiens partenaires : le Républicain Lorrain, le Saarbrücker Zeitung et le Luxemburger Tageblatt.

Le magazine a remporté en 2005 le prix franco-allemand du journalisme des jeunes talents de la presse écrite, créé par l’OFAJ. Plus de 200 jeunes de langues différentes mais avec des intérêts communs se sont donc succédés au fil des années dans le comité de rédaction et en retiennent une expérience très enrichissante : « Aux comités de rédaction d’Extra, nous venions toutes et tous d’une même région mais grâce à nos différences culturelles, sociales ou linguistiques, chacune et chacun a pu apporter un regard nouveau sur l’espace Saar-Lor-Lux » souligne Pauline Cavion, ancien membre de l’équipe de rédaction. Dans un groupe de travail multiculturel, les avis sur un sujet peuvent être très divergents et se confronter, une façon de se remettre en question et d’être plus ouvert d’esprit, etc.

Veuillez trouver plus d'infomation ici et ici. 

Märchenland. À la recherche de racines communes à travers les contes et légendes

Le Centre culturel allemand du conte, Märchenland, a fêté avec beaucoup de magie le troisième festival du Conte franco-allemand du 15 au 30 mai 2017 en Alsace et dans le Bade-Wurtemberg. En étroite collaboration avec le rectorat de Strasbourg et grâce au soutien de la Baden-Württemberg Stiftung et de l’Ofaj, Märchenland organise plusieurs dizaines de manifestations dans les écoles des 2 régions. Lectures proposées par des conteuses professionelles ou conteurs professionnels ainsi que des personnalités politiques locales, « pantomime narrative » (représentation théâtrale d’un conte), formation à la lecture de contes, ateliers et animations autour du Kamischibaï : le conte se présente sous toutes ses formes ! Pendant 16 jours, les enfants des 2 régions ont ouvert grand leurs oreilles et ont ainsi eu l’occasion de découvrir la langue et la culture de leur voisin jusqu’à la clôture du festival à Europa Park, parc d’attractions à Rust.

Veuillez trouver plus d'infomation ici et ici.

L'OFAJ et le cinéma

Lors d’une conférence de presse en septembre dernier, Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, déclarait : « L’éducation artistique et culturelle est notre priorité : pour tous les âges de la vie, et en particulier pour les plus jeunes, de la maternelle au lycée. La culture ne doit plus être considérée comme un supplément d’âme. Elle doit être au coeur de l’école, et un fil conducteur dans le parcours des enfants ». …Et la culture, elle, reste marquée par les inégalités, alors qu’elle devrait être – plus que jamais – un facteur de cohésion ; elle devrait être un espace qui rassemble …. »

Partageant la même vision, l’OFAJ soutient ou met en place des projets culturels et pédagogiques susceptibles de susciter l’intérêt des jeunes à l’ère du numérique et de l’avènement du Web 2.0.

Même si la révolution culturelle numérique devrait garantir l’accès à la culture pour tous, l’éducation à l’image issue de l’éducation populaire, contribue encore à diffuser les savoirs et les pratiques culturelles auprès du plus grand nombre en privilégiant les classes défavorisées qui y ont difficilement accès.

Le cinéma reste le vecteur culturel par excellence car il offre un regard sur le monde et permet aux jeunes de développer des capacités de jugement en interprétant un film et en modifiant ainsi leurs modèles intérieurs. Le 7e art, de par sa diversité culturelle et artistique, reflète les défis actuels du monde avec ses crises et ses doutes, et donne l’occasion aux jeunes d’appréhender le monde actuel. Le cinéma leur permet de se construire une nouvelle identité en se libérant de valeurs, de concepts, de croyances liées à leur contexte socio-culturel.

Partenaire de festivals renommés, l’OFAJ soutient des projets d’éducation à l’image en s’appuyant sur l’expertise de professionnels du cinéma en France et en Allemagne.

Semaine de la Critique au festival de Cannes

Dans le cadre de sa coopération avec la Semaine de la Critique, l’OFAJ organise du 14 au 18 mai 2018 un atelier franco-allemand de critique de films avec des jeunes Français et Allemands. Pendant quatre jours, ces jeunes issus d’horizons divers auront l’opportunité d’assister à des projections de longs et de courts métrages de la sélection et de participer à des sessions d’écriture de critique de films encadrés par des journalistes de cinéma comme Charles Tesson, Xavier Leherpeur ou

Jörg Taczmanet un animateur linguistique pour faciliter l’échange à travers une expérience interculturelle. Il s’agit également d’échanger des idées, des impressions et développer un sens critique grâce à une initiation ludique qui peut déclencher des vocations, des envies d’ailleurs.

Plus d'information ici.

Semaine du cinéma français à Berlin

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) était partenaire de la 17e Semaine du film français organisée à Berlin du 29 novembre au 6 décembre 2017 par le Bureau du cinéma et des médias de l’Institut français d’Allemagne en proposant le 5 décembre une table ronde sur l’éducation à l’image. Ce regard croisé à permis de présenter les dispositifs à mettre en place pour donner envie aux jeunes d’aller au cinéma et leur apprendre à décrypter l’image ? Cette rencontre a mis en présence exploitants de salles de cinéma, enseignants et pédagogues, directeurs de festivals et critiques, afin de réfléchir à la manière de renouveler le public des salles en mettant en synergie acteurs du monde du cinéma et du secteur éducatif.

Chaque année, le festival propose des avant-premières de film en coopération étroite avec Unifrance films et permet au grand public de découvrir les dernières créations cinématographiques du paysage francophone : fictions, documentaires, films d’animation, courts et longs métrages ponctués de rencontres avec les équipes de films et des débats.

En 2018, L’OFAJ prévoit de soutenir Cinéfête, festival itinérant de films francophones pour jeunes publics lancé en 2000 par l’Ambassade de France en Allemagne.

Pendant une à deux semaines, les élèves de tous niveaux et de toutes classes ont la possibilité de découvrir la sélection de six à huit films francophones en version originale sous-titrée dans le cadre de séances de cinéma dédiées, accessibles à des tarifs préférentiels. Ce projet, mis en oeuvre par l’Institut français d’Allemagne et AG Kino e.V (fédération des cinémas d’art et d’essai en Allemagne) et placé sous l’égide des 16 ministères de l’éducation allemands, a pour objectif d’initier le public scolaire allemand à la langue et la culture françaises à travers le cinéma.

Festival du film francophone de Tübingen / Stuttgart

Depuis 2006, l’OFAJ est partenaire du Festival international du Film francophone  à Tübingen qui propose un panorama du cinéma francophone. De nombreux projets liés au 7e art (ateliers de cinéma, workshops multimédia, etc) ont été organisés dans ce cadre. Cette coopération a pour objectif d’encourager le dialogue interculturel entre les jeunes Français et Allemands et d’éveiller l’intérêt du public allemand pour le cinéma francophone. Depuis 2016, l’OFAJ aux côtés de la Société Film et Médias du Bade-Würtemberg (MFG) et d’UniFrance, contribue au Prix d’aide à la distribution  (Verleihförderpreis) financé à hauteur de 21 000 €. En 2017, ce prix a été décerné au film Patients de Grand Corps malade et de Mehdi Idir le mercredi 8 novembre lors de la 34e édition du Festival international du Film francophone de Tübingen /Stuttgart.

Lors de la soirée de clôture de la Semaine du Film français à Berlin le 5 décembre 2017, un chèque de 21 000 € a été remis à Neue Visionen Filmverleih pour soutenir la sortie du film Patients (Lieber leben) en Allemagne  le 14 décembre 2017.

FID à Marseille

Grâce à une coopération avec le Festival de Brunswick et  la DAAC du rectorat d’académie d’Aix-Marseille, l’OFAJ permet à des jeunes lycéens allemands de participer au FID à Marseille qui  propose un programme de 150 films à près de 25 000 spectateurs, dans des cinémas, théâtres, bibliothèques, galeries d’art, amphithéâtres en plein air. Le festival présente un grand nombre de films en première mondiale, de premiers films, et s’impose aujourd’hui comme l’événement incontournable du documentaire. 

Festival International du Film de Brunswick

Depuis 2007, l’OFAJ soutient le Prix Kinema dans le cadre du festival international du film à Brunswick décerné par un jury, composé de cinq jeunes Français et Allemands, qui  récompense un  premier ou deuxième film francophone ou germanophone pour ses qualités artistiques.

Le prix KINEMA qui a récompensé en 2017 "Le Passé devant nous" de la réalisatrice belge Nathalie Teirlinck  a pour objectif :

  • De permettre le dialogue entre jeunes Français et jeunes Allemands cinéphiles dans le cadre d’un festival professionnel du film,
  • De développer un intérêt mutuel pour la culture cinématographique du pays partenaire, 
  • De soutenir des jeunes réalisateurs et de les intégrer dans le dialogue entre jeunes Français et Allemands.


Le prix KINEMA bénéficie du soutien du Land de Basse-Saxe, de l'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), de la Région Normandie et du Pôle Image Haute-Normandie.