#6 À l’école et hors les murs : contextes et défis de l’apprentissage de la langue du partenaire dans une Europe multilingue

 

Violaine Bigot & Anne Jardin

Alors que nous venons de fêter les 60 ans du traité de l’Élysée, la question de l'apprentissage de la langue du partenaire dans les deux pays se pose.

Comment expliquer le recul observé au cours des dernières décennies et quelles sont les raisons d'espérer ? Qu'en est-il de l'engouement pour la langue du partenaire dans le domaine de l'éducation formelle et dans le domaine de l’éducation non formelle ? Comment renforcer la coopération entre tous les acteurs de ces domaines et donner un nouvel élan à ce sujet important pour les relations franco-allemandes ?

La question des outils numériques, le contexte de la mondialisation et l'émergence d'une citoyenneté européenne multilingue sont entre autres les thèmes dont il est question dans ce podcast.

TELECHARGER PANORAMA #6

Ecoutez PANORAMA

Regardez PANORAMA
 

 

L’essentiel

Le nombre d’élèves apprenant l’allemand et le français comme première langue vivante atteint, 60 ans après la signature du Traité de l’Élysée, un niveau plus bas que jamais. Cependant, la proportion d’élèves apprenant la langue du pays partenaire comme première ou deuxième langue est stabilisée autour de 15 %.

Les défis auxquels sont confrontés l’institution scolaire et les élèves fragilisent la place de la 2e langue vivante et, plus largement, des autres langues que l’anglais dans les cursus des élèves.

Néanmoins, la part des jeunes en France et en Allemagne disposant de compétences plurilingues dans un nombre de langues très variées est croissant. Dans le contexte de la mondialisation des échanges, les facteurs de motivation pour apprendre une langue sont divers et multiples. L’enseignement des deux langues des pays partenaires ne peut se concevoir sans prise en compte de cette réalité plurilingue.

Des dispositifs favorisant l’immersion dans la langue du pays partenaire se sont développés de manière tout à fait positive depuis 20 ans et de nombreux jeunes sortent de leur cursus scolaire et universitaire avec des compétences bilingues.

Les progrès technologiques et l'accès aux outils numériques facilitant une communication plurilingue interrogent les motivations à apprendre des langues étrangères.

Les expériences de socialisation qui permettent aux adolescentes et adolescents de construire leur identité peuvent être des moments décisifs. Toutes les expériences de socialisation au contact de pairs de l’autre pays sont à prendre en compte pour déclencher et soutenir des processus d’apprentissage.

Les apprentissages langagiers « systématiques » que propose l’école sont essentiels pour la diffusion des langues des deux pays partenaires, mais ils doivent s’articuler avec des activités de socialisation plurilingue et pluriculturelle qui fassent sens dans le développement des jeunes citoyens européens des deux pays.

 

Violaine Bigot est professeure en sciences du langage, membre du laboratoire Lidilem (EA 609, Université Grenoble Alpes). Elle y développe ses recherches sur les phénomènes de socialisation langagière à travers le prisme de l’hétérogénéité langagière et des contacts de (variétés de) langues. Elle s’intéresse particulièrement aux questions de développement des répertoires langagiers des sujets dans des contextes scolaires et non- scolaires et aux enjeux identitaires des pratiques langagières en situation de contact linguistique et culturel. Elle a participé à un projet de recherche franco-allemand avec l'OFAJ entre 2017 et 2022 qui a conduit à la nouvelle édition du guide de L’animation linguistique dans les rencontres inter- culturelles de jeunes : contribution à une éduction au plurilinguisme en Europe (2022).

Anne Jardin est titulaire d’un DEA d’études germaniques de l’université Paris III et d’un Mas- ter Ingéniérie des échanges interculturels. Elle est cheffe-ajointe du bureau Formation intercultu- relle et responsable du secteur linguistique au sein de ce même bureau depuis 2009. Elle a dirigé plusieurs publications d’ouvrages consacrés à la méthodologie dans les échanges interculturels, entre autre récemment L’animation linguistique dans les rencontres interculturelles de jeunes : contribution à une éducation au plurilinguisme en Europe. Elle a piloté également le développement de plusieurs plateformes numériques dédiées à l’apprentissage des deux langues partenaires, notamment Tele-Tandem et Parkur.