Nous ne pouvons plus nous passer de l’Europe au quotidien, qu’il s’agisse de l’école, des études, de la formation professionnelle ou bien sûr des projets d’échange. D’ailleurs, nous ne remarquons plus certains acquis européens comme l’ouverture des frontières ou la monnaie unique. Des avantages impensables il y a moins de 100 ans nous paraissent aller de soi aujourd’hui.

Pourtant, l’Europe n’est pas une évidence. Non seulement nous vivons l’Europe, mais nous la créons aussi ! La participation et le dialogue sont les piliers de ce projet de paix qui doit réunir toutes les générations, et c’est là que l’OFAJ entre en scène. Tu n’y crois pas ? Eh bien, regarde !

Lors de rencontres rassemblant des jeunes d’Allemagne, de France et parfois d’un troisième pays, tu vis des expériences interculturelles et tu redécouvres ta culture et ta langue. Nos programmes sont aussi diversifiés que l’Europe elle-même.

En Europe, l’OFAJ crée des liens à tous les niveaux, dans tous les sens et entre toutes les générations. Les programmes OFAJ ont été ouverts à d’autres pays dès les années 1970, afin de leur permettre de s’impliquer dans l’amitié franco-allemande et de renforcer par la suite le dialogue, d’égal à égal, entre les pays d’Europe ainsi qu’avec les pays voisins.

Ainsi, la Pologne compte depuis longtemps parmi les pays partenaires les plus importants en matière d’échange trinational à l’OFAJ. Les régions prioritaires sont les pays d’Europe centrale et orientale (PECO) et les pays de l’Europe du Sud-Est (PESE), les pays du Partenariat oriental et les pays européens en situation de crise. Ces échanges sont possibles grâce aux fonds supplémentaires PECO/PESE du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de son équivalent allemand. Et comme on dit : « Jamais deux sans trois », il existe depuis 2019 un troisième fonds spécial pour les projets d’échanges trinationaux avec les pays du Maghreb. De cette façon, l’OFAJ souhaite encourager les jeunes et les organisations de la société civile qui s’engagent pour la démocratie et les besoins des jeunes en Europe et dans le sud du bassin méditerranéen.

L’engagement, la participation et les discussions font vivre l’Europe, qui ne fonctionnerait pas sans éducation citoyenne. En coopération avec l’agence allemande pour l’éducation citoyenne (bpb), nous avons lancé l’appel à projets « La démocratie : c’est pour aujourd’hui ! ». Notre objectif ? Soutenir les jeunes dans leur engagement pour l’Europe, renforcer la solidarité au-delà des frontières et garantir l’avenir de l’Europe.

Changer de perspectives, se comprendre mutuellement et apprendre des autres : cela s’applique également aux heures les plus sombres de l’histoire de l’Europe, aux blessures historiques, qui pour certaines sont encore à vif aujourd’hui. Comment la France et l’Allemagne ont pu pendant des siècles se faire la guerre, alors qu’aujourd’hui, un conflit armé entre ces deux pays semble impossible ?

Cette question resurgit souvent, surtout lors de rencontres entre plusieurs pays. C’est là que l’expérience de la France et de l’Allemagne entre en jeu. En 2016, l’OFAJ a largement contribué au processus de création de l’Office régional de coopération pour la Jeunesse des Balkans occidentaux (RYCO), grâce à son savoir-faire et aux programmes de réconciliation dans la société civile.

À l’occasion des commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, l’OFAJ a organisé la rencontre « Youth for Peace » qui a réuni plus de 500 jeunes d’une cinquantaine de pays. Et ça a donné quoi ? Nous avons rassemblé 100 idées pour la paix et une fois de plus, nous nous sommes rendu compte qu’il y a bien plus de choses qui nous unissent que de choses qui nous séparent.

Alors, t’en dis quoi ? Tu crois toujours que l’Europe c’est pas pour toi ?

Nous menons des actions toute l’année, notamment autour de la fête de l’Europe le 9 mai, que l’OFAJ et ses partenaires ne manquent pas de célébrer !