PANORAMA, c’est un nouveau rendez-vous trimestriel qui traite de sujets d’études franco-allemands et européens d’actualité.

L’OFAJ vous présente le 1er sujet d’analyses :

#1 Si loin, si proches :
chances et défis de la coopération entre l’Est de l’Allemagne et la France

CLAIRE DEMESMAY

Les Länder de l’Est de l’Allemagne présentent entre eux bien plus de différences que l’expression « Allemagne de l’Est » ne le laisse penser. Toutefois, dans leur rapport à la France, ils partagent deux caractéristiques principales : d’une part, l’éloignement géographique, qu’ils ont néanmoins en commun avec d’autres régions du Nord de l’Allemagne (de l’Ouest) et, d’autre part, l’absence de réseaux étroits et de longue tradition dans l’échange franco-allemand.

Téléchargez PANORAMA

écoutez PANORAMA

rEgARDez PANORAMA

L’essentiel

Faible présence de la France
Comme le montre le nombre de ressortissantes et ressortissants français (séjours de longue durée, lieu de résidence, études, tourisme) et d’entreprises françaises présents sur le territoire, la présence de la France dans les Länder de l’Est est particulièrement faible. Dans ces domaines, le rapport Est/Ouest est d’environ 5/95 %. Ces chiffres ne correspondent en aucun cas à la situation démographique de l’Allemagne.

Un potentiel à saisir
Bien que l’échange institutionnalisé ait été élargi à l’Est il y a trente ans, sa mise en œuvre est inégalement répartie dans les différents Länder de l’Est. Les opportunités offertes par l’apprentissage de la langue partenaire dans les écoles et les universités, ainsi que par les jumelages entre les collectivités locales, pourraient être davantage exploitées. Cela permettrait d’augmenter les chances de vivre des expériences interculturelles, de développement personnel et de qualification profession-nelle dont pourraient profiter les jeunes vivant dans les Länder de l’Est.

Sous-représentation des jeunes de l’Est
De même, dans les rencontres de jeunes sub-ventionnées par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), les participantes et participants issus des Länder de l’Est sont, dans cer-taines régions, relativement sous-représentés – en particulier ceux ayant moins d’opportunités, alors que les régions aux structures moins développées ne sont pas rares à l’Est. Cela s’explique notamment par l’éloignement géogra-phique, ainsi que par un réseau de multiplicatrices et multiplicateurs qui n’est de loin pas aussi développé que dans l’Ouest du pays.

Des formats spécifiques
Étant donné la situation particulière des régions de l’Est de l’Allemagne, les échanges de jeunes avec la France ne peuvent pas suivre exactement les mêmes voies que celles empruntées depuis plusieurs décennies entre la France et l’Ouest de l’Allemagne. Il est indispensable de créer des formats spécifiques adaptés aux expériences et besoins des jeunes vivant dans l’Est du pays. Parmi eux, des échanges centrés sur les intérêts communs des jeunes des deux pays, un encadrement visant à réduire les appréhensions vis-à-vis de la culture et de la langue de l’autre, ainsi que des rencontres trinationales, organisées par exemple avec des pays d’Europe de l’Est et du Sud-Est..

Des structures appropriées
Pour créer un «  écosystème  », il est nécessaire de poursuivre le développement des structures appropriées. Dans le domaine de la société civile et des rencontres de jeunes, il serait important d’élargir le réseau «  Diversité et Participation » de l’OFAJ à tous les Länder de l’Est afin de s’adresser aux jeunes ayant moins d’opportunités. Dans le domaine économique, le projet de création d’un Club d’Affaires franco-allemand à l’Est représente une initiative prometteuse.

Pour une « Stratégie France » commune
Dans ce contexte, l’action publique peut jouer un rôle décisif. Elle peut tout d’abord soutenir les jumelages entre collectivités locales de France et de l’Est de l’Allemagne, qui doivent être intensifiés. En outre, le soutien des actrices et acteurs de la société civile et de l’ad-ministration publique a une fonction centrale pour l’échange extrascolaire. La mise en place d’une campagne de promotion de l’apprentissage du français dans le cadre d’une stratégie commune des Länder de l’Est en faveur du rapprochement avec la France constituerait un gain important non seulement pour ces régions, mais aussi pour la coopération franco-allemande dans son ensemble.

 

Claire Demesmay dirige le Bureau « Formation interculturelle » à l’Office franco-allemand pour la Jeunesse et est chercheure associée au Centre Marc-Bloch à Berlin. Elle a notamment publié Idées reçues sur l’Allemagne (Le Cavalier bleu, 2018) et Franco-German Relations Seen from Abroad. Post-war Reconciliation in International Perspectives (Springer, 2021, dir. avec Nicole Colin).