Les plus du programme

FAQ

  • Comment les correspondantes ou correspondants sont-ils sélectionnés ?

    La Centrale Voltaire compose les binômes après réception de toutes les candidatures. Chacune est étudiée minutieusement et le choix de la correspondante ou du correspondant se fait sur la base des informations fournies (âge, loisirs, centres d’intérêt, etc.). C’est pourquoi il est essentiel de remplir consciencieusement le formulaire de candidature.

     

    Il est bien sûr possible de trouver une correspondante ou un correspondant grâce à son réseau personnel. Dans ce cas, il faut le signaler dans le formulaire de candidature.

  • Qui peut participer au Programme Voltaire ?

    Ce programme s’adresse aux lycéennes ou aux lycéens entrant en 2de(filière générale ou technologique). Depuis l’année 2011, il est ouvert aux élèves de 3e ainsi qu’aux élèves de 2deprofessionnelle (sous statut scolaire) satisfaisant aux mêmes conditions.

     

    Les élèves candidats doivent disposer de bonnes connaissances linguistiques afin d’être en mesure de suivre les cours dans l’école partenaire après les premières semaines d’acclimatation.

     

    Avoir de bons résultats scolaires facilite la réintégration de l’élève dans sa classe après l’échange. Il n’est toutefois pas obligatoire d’avoir de bons résultats pour participer. Les expériences précédentes ont montré que le séjour à l’étranger peut avoir un effet particulièrement positif sur la motivation en cours des participantes ou des participants.

  • Y a-t-il des conditions à remplir quant à l’accueil de la correspondante ou du correspondant ?

    Les élèves internes peuvent tout à fait participer au Programme Voltaire. Dans ce cas, il faut qu’une place d’internat soit assurée pour la correspondante ou le correspondant lors de son séjour en France. Les familles d’accueil doivent alors prendre en charge les frais d’internat pour la correspondante ou le correspondant de l’autre pays.

  • Les 2 correspondantes ou correspondants doivent-ils être dans la même classe ?

    Les 2 correspondantes ou correspondants ne doivent pas forcément suivre les cours dans la même classe ou avoir le même niveau scolaire. D’ailleurs, les témoignages d’anciennes participantes ou d’anciens participants rapportent que l’intégration des jeunes dans l’établissement scolaire est plus facile si les correspondantes ou correspondants sont séparés.

  • Quel est le rôle des tutrices ou des tuteurs ?

    La tutrice ou le tuteur est une actrice ou un acteur important de l’échange. Elle ou il a aussi bien le rôle d’accompagnatrice ou accompagnateur que celui de médiatrice ou médiateur entre les familles, voire entre les participantes ou les participants et les coordinatrices ou les coordinateurs. La tutrice ou le tuteur doit être l’interlocutrice ou l’interlocuteur privilégié des participantes ou des participants, que ce soit pour des questions scolaires ou extrascolaires.

     

    Elle ou il doit est invité à entrer en contact avec la tutrice ou le tuteur en Allemagne pour le tenir informé des résultats et de l’évolution de l’élève allemand. Elle ou il doit également s’assurer de la bonne intégration de la participante ou du participant allemand et lui fournir une évaluation écrite à la fin du séjour.

     

    Au cours du séjour de l’élève français en Allemagne, la tutrice ou le tuteur doit se tenir informé de ses résultats et de son évolution.

     

    À son retour, la tutrice ou le tuteur doit s’assurer que les résultats obtenus dans l’école allemande sont pris en compte par l’établissement d’origine et aider l’élève à se réintégrer aux cours, aussi bien au niveau scolaire qu’au niveau social.

  • Quel est le rôle de l’établissement scolaire dans l’accueil de l’élève allemand ?

    Les établissements scolaires servent d’intermédiaire entre les participantes ou les participants et les coordinatrices ou les coordinateurs du programme (Centrale Voltaire, PAD). La direction de l’établissement d’origine est invitée à passer des entretiens avec les élèves et, si possible, avec les familles, pour s’assurer de la motivation des participantes ou des participants et la place de l’échange dans leur parcours scolaire. Suite à cet entretien, la direction doit rédiger une lettre de recommandation pour la candidature.

     

    Pour cet échange, la direction doit également s’occuper de l’accueil de l’élève allemand, de son intégration dans le quotidien de l’établissement et de son accompagnement, mais aussi de veiller à la réintégration de l’élève français à son retour. Nous demandons à la direction de l’établissement, en accord avec la tutrice ou le tuteur, de s’assurer que le corps enseignant est informé de l’arrivée de l’élève allemand et du départ de l’élève français.

  • Comment favoriser l’intégration de l’élève allemand au sein de l’établissement scolaire ?

    Il est important d’informer le corps enseignant et la classe de l’arrivée d’un élève allemand entre mars et la fin de l’année scolaire, ainsi qu’un accompagnement continu avec la tutrice ou le tuteur pour que l’élève dispose d’une interlocutrice ou d’un interlocuteur direct à qui elle ou il peut poser ses questions et parler de ses inquiétudes et ses éventuels problèmes.

     

    Voici quelques recommandations de tutrices ou tuteurs Voltaire :

    -                      la direction de l’établissement devrait accueillir l’élève au début du séjour ;

    -                      organisez une réception officielle, par exemple un petit déjeuner, pour simplifier le premier contact et pour surmonter les hésitations de l’élève à s’adresser au corps enseignant français en cas de doutes ou de problèmes ;

    -                      au début, assignez le rôle de « guides » à certaines ou certains camarades de classe pour accompagner l’élève jusqu’à ce qu’il commence à trouver ses marques et peut être plus indépendant.

  • Les élèves sont-ils notés à l’étranger ? Doivent-ils ou elles faire tous les devoirs, les contrôles, les exposés, etc. ?

    L’élève est accueilli pour le temps de son séjour dans l’établissement de sa correspondante ou son correspondant. Elle ou il va donc en classe dans l’autre pays, rend des devoirs, fait des exposés et participe aussi aux sorties scolaires éventuellement organisées dans la mesure de ses capacités linguistiques.

     

    L’élève peut donc recevoir des notes. Ces notes ne devraient pas avoir d’influence sur son parcours scolaire dans le pays d’origine.

     

    Une copie de l’attestation de scolarité, éventuellement accompagnée d’une évaluation sur sa participation aux cours, doit être fournie à l’établissement d’origine.

     

     

    Nous conseillons aux élèves de réaliser un carnet de bord de scolarité pour pouvoir présenter si besoin, à leur retour, le travail fourni auprès de leur établissement d’origine.

  • Y a-t-il des difficultés pour réintégrer l’élève dans son établissement d’origine ?

    Dans la plupart des cas, une bonne préparation et un accompagnement assidu de l’élève avant, pendant et après son séjour à l’étranger lui permettent de se réintégrer sans problème après une courte période d’adaptation.

  • Que doit contenir l’attestation de scolarité de l’établissement d’accueil ?

    À la fin du semestre, l’élève doit recevoir une évaluation écrite de ses performances et de son comportement. Ainsi les résultats obtenus pourront être pris en compte par l’établissement d’origine. Cette évaluation ne doit pas prendre la forme d’un bulletin scolaire : les enseignantes ou les enseignants rédigent de courtes appréciations.

     

    En collaboration avec des tutrices et des tuteurs Voltaire expérimentés, les organisations impliquées dans le programme ont conçu un formulaire dont les enseignantes ou les enseignants peuvent se servir pour l’évaluation. Vous pouvez obtenir le formulaire sur la page Internet de la Centrale Voltaire ou du Service central des ministères de l’Éducation des Länder allemands pour les échanges pédagogiques (PAD) :

     

    http:

    centre-francais.de/programme-voltaire/presentation/

     

    https:

    www.kmk-pad.org/programme/voltaire.html

     

    Le formulaire rempli doit être envoyé à la tutrice ou au tuteur de l’établissement allemand à la fin du séjour en France. L’élève reçoit également une copie de l’évaluation.

     

    Par ailleurs, l’élève doit recevoir une attestation de scolarité sur laquelle doivent figurer les dates de scolarisation de l’élève dans l’établissement partenaire. Elle doit être signée et tamponnée par l’établissement. Il n’y a pas de modèle ou de formulaire à remplir.

     

    Exemple :

     

    « Je certifie que l’élève [Nom, Prénom], né(e) le [date de naissance] a été scolarisé(e) du [premier jour passé à l’école] au [dernier jour passé à l’école] au [nom de l’établissement scolaire] dans le cadre du Programme Voltaire. »

     

    « Hiermit bestätigen wir, dass [Name, Vorname], geboren am [Geburtsdatum], vom [Datum], bis zum [Datum] im Rahmen des Voltaire-Programms am Unterricht unserer Schule teilgenommen hat. »

     

Ces programmes pourraient vous intéresser...

Programme Brigitte Sauzay - enseignants/enseignants

+1
  • 1.11.2017 - 1.11.2018, Allemagne (en cours)

Un programme d’échange pour passer 3 mois en Allemagne !

Formations pour enseignantes ou pour enseignants

à tout moment - Allemagne

+1
  • 1.11.2017 - 1.11.2018, France (en cours)

Vous êtes enseignante ou enseignant et souhaitez organiser un échange scolaire ou redynamiser un échange existant ? L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) vous propose des formations pour vous soutenir dans cette entreprise.